Sorbetière

Mon avis sur la sorbetière Cuisinart ICE40BCE

Après vous avoir livré mes impressions suite au test des Krups GVS241 et H.Koenig HF320, je vous reviens aujourd’hui avec une autre sorbetière, la Cuisinart ICE40BCE, qui figure régulièrement aux premières positions des classements de machines à glace d’entrée de gamme. Le test de cette sorbetière s’est étalé sur sept jours, au cours desquels j’ai pu la scruter au détail près et faire la découverte de cette marque dont une amie m’a dit le plus grand bien.

Retrouvez dans ce test de la Cuisinart ICE40BCE, tout ce qu’il faut savoir sur ses caractéristiques techniques et performances. Je vous y fais également un résumé sur les points forts et points faibles de cette machine à faire d’onctueuses et délicieuses glaces.

Voir le produit

Mon test de la Cuisinart ICE40BCE

Avec plus de 30 années d’expérience, Cuisinart n’est pas un inconnu dans la très concurrentielle et dynamique niche des appareils ménagers. Quand on se réfère aux avis de clients ayant adopté ses appareils, le raffinement de ceux-ci est très souvent plébiscité. La Cuisinart ICE40BCE perpétue cette tradition avec son joli design fait d’aluminium brossé. Emballée dans un corps compact, elle est construite avec des dimensions qui la rendent peu encombrante.

La structure de l’ICE40BCE se compose de parties qui s’emboitent facilement pour que la sorbetière soit très vite prête à l’emploi. Reposant sur une base au revêtement tout en aluminium, cette machine a été intelligemment construite afin qu’on puisse faire des desserts glacés ou boissons de deux parfums différents lors d’une même tournée.

À cet effet, elle se compose de deux bols accumulateurs de froid et de deux bras mélangeurs. Il en résulte donc deux unités indépendantes qui s’installent dans le socle, et sont recouvertes chacune par un couvercle transparent. En dessus de ce dernier, il y a une ouverture à travers laquelle on introduit les ingrédients (coulis de caramel, pépites de chocolat…) en cours de préparation.

Venant à l’achat avec un livre de recettes originales, la Cuisinart ICE40BCE se nettoie, mais surtout s’utilise avec une grande facilité. Elle n’est absolument pas encombrée avec des boutons à s’y perdre. On retrouve bien sûr la touche On/Off, à laquelle s’ajoute un interrupteur « SPÉCIAL DUO » commandant les deux bols. C’est grâce à ce dernier que vous aurez la possibilité de choisir entre les options : un bol/un parfum ou 2 bols/2 parfums.

Les performances de la Cuisinart ICE40BCE mises à l’épreuve

Avec la Cuisinart ICE40BCE, on a affaire avec un appareil robuste qui assure une parfaite réussite de n’importe quelle variété de glaces. Elle s’équipe de deux bols accumulateurs de froid d’un litre chacun (2 x 1L). Cette sorbetière est donc assez généreuse pour ce qui est de la capacité. Étant donné que l’ICE40BCE a un fonctionnement par accumulation de froid, les deux bacs doivent donc être placés dans le congélateur pendant 12 heures, en moyenne — le temps de refroidissement dépendant de la température de ce dernier — en prélude à toute utilisation.

À ce sujet, ces bols sont conçus de sorte à facilement s’insérer dans les tiroirs d’un congélateur, au fond de préférence, où la température est plus froide. Toutefois, avant de les y introduire, prenez soin de les laver, essuyer puis de les envelopper dans un sac en plastique. Comme je l’ai évoqué antérieurement, l’assemblage de la Cuisinart ICE40BCE est assez simple. Lorsque les bols sont idéalement refroidis, retirez le nombre que vous souhaitez utiliser. Vous devez alors les placer au milieu de la base puis y introduire le ou les bras mélangeurs. Le ou les couvercles doivent alors être installés sur la base et idéalement bloqués, suivant le sens des aiguilles d’une montre. Après quoi, il suffit d’allumer la sorbetière via le bouton ON/OFF pour commencer la confection des glaces, sorbets et autres boissons.

Cela dit, avant de procéder à la mise en place du dispositif, veuillez d’abord préparer les ingrédients. Ceci permet de tirer le meilleur rendement des bols, c’est dire du froid accumulé. À travers les couvercles, versez les préparations en ne dépassant pas une hauteur de 2 cm en dessous du bord. Cette limite est recommandée pour éviter les débordements, car le volume des ingrédients grossit lors de la congélation.

L’un des atouts mis en avant par le constructeur, c’est que la Cuisinart ICE40BCE s’exécute rapidement. Pour les préparations que j’ai pu tester, il m’a effectivement fallu patienter 20 à 30 minutes, ce qui est plutôt intéressant. Cependant, certaines boissons se sont révélées moins consistantes et onctueuses que d’autres. Tout dépend de la recette en réalité. Cependant, pour améliorer la consistance, j’ai, comme l’a préconisé la marque, transféré les boissons dans un bol hermétique que j’ai ensuite mis au congélateur durant 2 heures.

Par ailleurs, lors de la réalisation de crème glacée, il peut arriver que la préparation se colle au bras mélangeur. Dans ce cas, il suffit d’arrêter momentanément la sorbetière pour la décoller avec une spatule.

Les points forts de la Cuisinart ICE40BCE

  • Préparations rapidement prêtes (20 à 30 minutes)
  • Deux bols (2x 1l) permettant de faire deux glaces aux parfums d’un coup
  • Un appareil simple d’utilisation et robuste

Les points faibles de la Cuisinart ICE40BCE

  • Les bols doivent être congelés pendant 12 heures en moyenne avant toute utilisation
  • Fonctionnement légèrement bruyant

Mon avis définitif sur la Cuisinart ICE40BCE

Après avoir testé la Cuisinart ICE40BCE, cette sorbetière constitue selon moi un excellent choix, quand on s’en tient à son rapport qualité-prix incroyable. Pour ce prix, il est en effet difficile de trouver un modèle dont les performances surclassent cette machine à faire des boissons glacées, sans conservateurs.

Nécessitant une faible consommation d’énergie, en raison de son fonctionnement par accumulation de froid, cette sorbetière séduit par la possibilité qu’elle offre de faire deux glaces aux parfums différents, lors d’une même tournée. De plus, les desserts sont prêts en 25 minutes et leur réalisation se révèle d’une simplicité infantile.

 

Laisser un commentaire